Une belle fournée de biscuits

img_3288

Je vous parlais récemment d’une activité de déco de biscuits à laquelle j’ai été invitée. Eh bien, tadaaaaam ! Voici mes beaucoup-trop-bons biscuits, préparés et décorés à la Guilde culinaire grâce au beurre Natrel et à la talentueuse biscuiteuse Johannie Créative, en selfie avec moi, ci-bas.

Que serait Noël sans un flocon à croquer, un bonhomme de pain d’épices à décorer, un p’tit renne au nez rouge à tremper dans le lait ? J’ose même pas y penser. Celles qui, comme mon amie Marie-Ève, sont intolérantes aux produits laitiers pourront faire vivre la tradition des biscuits de Noël en optant pour un beurre sans lactose. Fiou. :)

Pendant que mes fournées doraient doucement, j’ai préparé deux beurres bios aromatisés, dont un au chorizo-paprika fumé, et l’autre aux herbes-câpres-citron. Pas encore eu l’occasion d’y goûter, mais mon chum a poussé un p’tit mmmm d’appréciation quand je lui ai brandi mes deux beurres pommade empotés dans des pots Masson. Paraît que sur une pièce de viande à griller, c’est un p’tit péché…

img_3286

Ce que je retiens de toute cette belle soirée bien parfumée ?

  • Le secret d’un bon biscuit est dans le beurre, que j’ai trop tendance à couper dans les recettes…
  • Une essence de vanille de qualité, cela fait grimper en flèche le facteur miam des biscuits. Johanie prend la sienne au Mexique et elle fleure tellement bon (vanille-coco) que j’avais le goût de m’en mettre une goutte au poignet !
  • Ça prend un cours classique pour faire marcher un batteur sur socle quand tu n’en as jamais utilisé un.
  • Un beurre aromatisé est une blague à préparer.
  • Je pourrais acheter la boutique de la Guilde au grand complet. Je me suis cette fois limitée à un très l’fun spiraleur. Bah, c’est ma fête bientôt…

Après tant de plaisir un beau mercredi soir, il ne me reste plus qu’à trouver le moyen de glisser un biscuit dans la boîte à lunch de ma 6 ans sans qu’il se casse avant le dîner… Beau défi. :).

Bonnes fournées !

P.-S. Il paraît que Johanie a laissé sa jeune carrière en actuariat (allô les études que ça prend pour arriver là !) pour lancer son entreprise de biscuits. Moi, des filles qui poursuivent leurs rêves, je trouve cela complètement inspirant. HIGH FIVE !

Publicités

Barres tendres de FEU

On est mi-octobre et je viens enfin de lire toute la documentation qu’on donne dans les trousse de maternelle, les conseils d’établissement, l’agenda scolaire et autres occasions. Je lis habituellement tout au fur et à mesure, mais les papiers moins importants, je les laissent souvent s’empiler.

Vous vous souvenez du pamphlet sur la nutrition et une boîte à lunch saine et nutritive reçu en début d’année ? Je l’ai lu le jour même que je l’ai reçu, mais je viens de me décider à essayer la recette de barres tendres maison incluse dans le dépliant.

Oh my. Un succès de feu, autant pour moi que pour mon chum. Ma 5 ans préfère ses barres avec un enrobage de yogourt, mais je crois qu’elle sera bientôt gagnée. Pas encore essayé avec ma 4 ans, mais je miserais fort sur une victoire.

Ne sursautez pas si vous voyez le mot lentilles. Moi, c’est en plein ça qui m’a charmée ! Et je vous dis, c’est vraiment bon. Voici:

img_3197

Je congèle toujours mes fournées pour ne pas être prise à manger 12 muffins en 3 jours, ou 12 barres tendres en 5 lunchs. J’en mets une dans la boîte à lunch le matin, et elle dégèle jusqu’à la collation.

img_3165

Voici donc notre batch. Je ne crois pas nécessaire de les emballer individuellement, c’est mon chum qui était motivé. Moi, je les aurais toutes glissées dans un grand Ziploc à congélation.

J’espère que vous aimerez. :)

P.-S. Pour les dattes, coupez-les finement, et mettez un peu de farine dessus si ça colle à votre plan de travail. J’ai mis 1/2 tasse de cassonade seulement… Bebye !

Biscuits choco pour la boîte à lunch

img_3110

Je suis tombée sur cette jolie et trop facile recette de biscuits au chocolat, simples et rapides à faire. Ils sont tirés du dernier magazine Trois fois par jour mais, vous me connaissez, j’ai modifié les quantités. Toutes mes excuses Marilou.

C’est parti :

  • 1/2 tasse de cassonade
  • 1/4 tasse d’huile de coco
  • 1 oeuf
  • 2 c à soupe de poudre de cacao
  • 1 tasse de farine
  • 1 c à thé de poudre à pâte
  • Une petite poignée de mini pépites de chocolat

Préchauffez le four à 350 F et couvrez une plaque de papier parchemin. Mélangez ensemble le trois premiers ingrédients, puis ajoutez le reste. Formez de petites boules et disposez sur la plaque, en les aplatissant juste un peu. Enfournez 10 minutes et admirez votre belle batch.

Ils ne sont pas trop gros et sont rondinets comme tout. Cutes, non ?

Bonne semaine de lunchs. :)

P.-S. Il est 10h30 ici et il y en a 4 de mangés. Ouep…

Tranquillement pas vite vers la rentrée (et les 180 futurs lunchs à faire)

Je sais que la rentrée est encore bien loin – surtout que je suis encore en vacances, yiiiiiiii ! -, mais si vous êtes comme moi, vous achetez par-ci par-là des articles scolaires à vos petits quand vous tombez sur quelque chose de mignon.

Des petits achats, nous en avons quelques-uns à faire chez nous parce que ma fille commencera la maternelle cette année. Donc, côté école, on est un peu des néophytes. Et on a très hâte. Tablier d’artiste, check. Sac d’école : presque check.

J’ai découvert sur le site d’une blogueuse  les formidables plats Goodbyn bentos et leur aspect ultra pratique. J’ai tout de suite voulu m’en procurer 1 ou 2, et pourquoi pas, acheter du même coup tous les autres trucs pour les futurs repas du midi. J’ai magasiné où ? Sur le site fenigo.com, un site canadien entièrement consacré aux lunchs avec du matériel durable et écolo. Yesss.

IMG_3024-0

Premier coup de coeur ? Deux Goodbyn bentos. En un seul plat, tu mets tout : le plat principal, les à-côtés et le dessert. Donc, tu n’encombres pas la boîte à lunch de 5-6 plats et l’enfant a une seule pièce à gérer – ou perdre – et moi, à laver. Yé ! Même une petite boîte de jus se glisse bien dans le compartiment central. Vous dire comme j’aime ces plats, c’est pas possible.

IMG_3020-0

Le deuxième coup de coeur ? Le Thermos ! Quand j’ai vu sur leur site un Thermos de Ricardo, avec l’ustensile inclus, j’ai sauté dessus. Parce que des plats froids, c’est l’fun et pratiques, mais quand le mercure est sous zéro, je veux que ma fille mange chaud (maman gâteau au clavier). Et ma future 6 ans sera sûrement contente de pouvoir manger du pâté chinois en plein mois de janvier.

Et tous ces beaux achats, on met cela dans quoi ?

Dans une troooop cute boîte à lunch, que j’ai voulue juste assez grande pour accueillir mes Goodbyn bentos (attention d’ailleurs, ces plats en rentrent pas dans toutes les boîtes à lunch) ou un Thermos Ricardo. Je l’ai choisie isolante et féminine, mais pas trop bébé car je veux qu’elle dure plusieurs années. Et la pochette frontale pourra contenir les petites collations du matin et de l’après-midi.

Bref, je suis trop contente d’avoir découvert ce site et je tenais à vous la faire connaître. Regroupez vos achats si vous y magasinez, il y a un taux fixe de frais d’expédition de 7 $. Pas pire.

IMG_3025-0

P.-S. Une icepack bleu ennuyant, c’est beaucoup moins l’fun qu’un icepack hibou qui coûte presque rien. Non ?

Bonne future rentrée les mamans, et bon magasinage !

Amours de fraises

20199-650x330-fraisesostockjasmina.jpg

C’était juste 3 jours de congé et on aurait dit une semaine. On en fait-tu des affaires l’été ? St-Jean, baignade, bateau, crème glacée, cueillette de fraises et tralalère. On est un peu fatigués, mais quel beau week-end on a eu ! Vous aussi, j’en suis sûre. Avec une météo comme celle-là, tu peux pas rester couché en p’tite boule.

On a tellement bamboché que mes deux filles se sont endormies à 17 heures samedi (dans l’auto) pour filer jusqu’au matin ! Sans souper ! On n’a jamais vu ça, c’était même un peu déstabilisant. Moi et mon chum on se regardait perplexes :

-On les réveille-tu ? Ça a pas d’allure, elles vont se réveiller à 18h45 toutes mélangées et ne seront plus couchables après.

– …

-…

-Ok, on les met dans leur lit et advienne que pourra.

Eh bien le miracle fut.

***

Si vous êtes allées aux fraises et que cela vous sort par les oreilles, voici deux recettes qui se font en claquant des doigts. La première est en hyperlien.

Sirop de queues de fraises 

Sucettes glacées fraises et basilic de Trois fois par jour

  • 5 tasses de fraises
  • 6 c. à soupe de sirop d’érable (j’en ai mis 3)
  • 1/2 tasse d’eau
  • 2 c. à soupe de basilic (j’en ai mis plus)

Tout au mélangeur, dans les moules, et voilà !

On n’a pas encore goûté parce que tout est en train de figer/macérer, mais je vois les résultats cinq étoiles poindre à l’horizon. Mmmmm.

Bonne semaine !

La fameuse sauce Dragon

Une collègue me parlait récemment du restaurant végétalien Aux vivres. Cela doit bien faire une décennie que je n’y suis pas allée ! Mais je me souviens de leurs sandwichs… Mmm.

Elle a donc eu la gentillesse de me refiler une recette de sauce s’apparentant fortement à leur réputée sauce Dragon. J’ai essayé sur du tofu : succès ! Mais je réduirai de moitié la quantité d’ail la prochaine fois, sinon on va pouvoir tuer des mouches avec notre haleine…

SAUCE DRAGON (ou sa version ‘presque comme’)

2 1/2 c. à table d’ail émincé

4 c. à table de gingembre haché

2 c. à table de tahini

1 c. à table de miso

4 c. à table de levure nutritionnelle (je n’en avais pas, j’ai omis)

1 c. à table de tamari (j’ai mis de la sauce soya)

4 c. à table de sirop d’érable

1/8 tasse d’eau

Hop, dans le mélangeur, et hop sur votre salade, votre poulet, votre tofu, votre n’importe quoi, c’est tout bon. Notez que l’ail cru demande un petit shooter de Listerine avant le dodo… Pour vrai, ça marche. :)

Bon appétit !

P.-S. Désolée de l’absence de photo, je ne voulais pas en piquer une sur Internet et j’ai oublié de la photographier, trop pressée de la manger. En tout cas, c’est brun, mais c’est miam. :)

Pour en finir avec le prix des fruits et légumes 

grandcru

Achetez-vous bio ? Canadien ? Québécois ?

Chez nous, la seule chose que je surveille vraiment à l’épicerie est la provenance de l’ail. J’ai entendu tellement d’histoires à propos de l’ail de Chine que je le fuis comme la peste. Même mon chum le remet sur les étals quand il provient d’Asie. La semaine dernière, j’ai donc choisi de l’ail d’Espagne. Olé.

Je suis encore plus satisfaite (et fière de moi) quand je réussis à obtenir un panier complètement local. Il existe plusieurs définitions du mot local, mais dans mon dictionnaire à moi, c’est un produit qui provient du Québec (pas juste de la région avoisinant ma ville). S’il vient du Canada, ça passe aussi.

Je vous parle de tout cela, car dans les semaines et mois à venir, si dame Nature collabore, on devrait avoir des arrivages fantastiques de fruits et légumes de chez nous. C’est ma période préférée de l’année ! Asperges, fraises, framboises, tomates cerises, bleuets, maïs, pommes, c’est la fête du jardin.

En mettant les produits d’ici au menu, j’encourage l’économie locale et je fais une grosse grimace aux prix élevés des produits importés. On l’a vu avec le chou-fleur gate l’hiver dernier. 10 $ la pièce, are you kidding ?

ASP-RetoucheAsp_2006Si vous voulez faire comme moi, surveillez la mention Produits du Québec sur les produits maraîchers de votre épicerie. Ça veut dire qu’ils proviennent d’ici ! Frais, bons, peu d’empreinte écologique, etc. D’ailleurs, le premier légume de la saison à faire son entrée est l’asperge du Québec, disponible jusqu’à la Saint-Jean-Baptiste environ. Vous pouvez les reconnaître à leur élastique jaune.

Autre bonne nouvelle, le calendrier des récoltes est disponible sur le site mangezquebec.com. Ça, ça veut dire que vous pouvez déjà prévoir votre sortie ‘aux fraises’, ‘aux framboises’, etc., parce qu’on y montre quand les fruits et légumes seront disponibles.

Tiens, je vois que l’ail du Québec sera dispo du 9 juillet au 30 novembre…  YESSS.